La vie parisienne

La Vie Parisienne de Jacques Offenbach est un Vaudeville musical dans la lignée des pièces de Labiche. La scène s’installe à Paris Gare de l’Ouest à la fin du XIXe siècle.

Bobinet et Raoul de Gardefeu, jeunes dandys désoeuvrés se désolent de la perte de Metella, une demi-mondaine dont ils sont tous les deux amoureux. Pour se venger de sa trahison, ils décident d’abandonner le demi-monde pour « repeupler les salons du Faubourg Saint-Germain ». Gardefeu se fait passer pour un guide du Grand-Hôtel et prend en main un couple d’aristocrates suédois, le baron et la baronne de Gondremarck, venus se griser de plaisirs à Paris, mais aussi un riche Brésilien, attiré par la promesse des excès de la fête parisienne.

Une fausse réception organisée pour ces touristes trop crédules mêlera monde et demi-monde, aristocrates bernés et domestiques déguisés. Quand les masques tomberont dissipant illusions et malentendus, tous finiront par se réconcilier en célébrant Paris et ses « flacons qui pétillent ».